Menu

Histoire


Rédigé le Jeudi 18 Août 2016 à 11:48 | Lu 231 commentaire(s)


Histoire
Le territoire de la commune de Bocognano est occupé très certainement depuis la préhistoire, c'est en effet le lieu d'estive le plus important de la vallée de la Gravona.
Nous savons très peu de choses sur les périodes antérieures au moyen-âge. Les traces les plus anciennes réellement visibles sont les vestiges de l'église Santa Maria datés du VIIe siècle par G. Moracchini-Mazel et de l’oratoire Sant’Isari datés du XIe siècle.
En 1531, Mgr Giustiniani nomme la plupart des hameaux existant aujourd'hui: Moraschi, Corsacci, Quercioli, lo Pè di Bocogna (?), Villanova,  Celli et Busso. Mgr Mascardi cite l'église Sainte Lucie en 1587.
Aux XVIe et XVIIe siècle, avec la plantation des châtaigniers la communauté va se développer peu à peu.
La plaine d'Afa appartient à la communauté et est occupée par les bergers en hiver. On y trouve un oratoire dédié à Saint Antoine Abbé.
Après la Révolution de 1789, Bocognano devient chef-lieu de canton et c'est au XIXe siècle (malgré le fait qu'Afa devienne une commune à part entière) que le village va connaitre son essor le plus important (châtaignes, élevage, exploitation de la forêt, arrivée du chemin de fer, exploitation du glacier de Tanedda...)
Bocognano est connu aussi pour les célèbres bandits Bellacoscia. La commune reste la principale terre d'estive du canton.
Au début du XXe siècle, Bocognano paiera un lourd tribu à la première guerre mondiale.